Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Robert Mascarell

croit plus que jamais à l'existence, prouvable, de la lutte des classes, qu'à celle, improuvable, de dieu

COVID ET GOLIATH

En ces temps de plus en plus lointains où nous vaquions sans crainte à nos affaires, futiles comme utiles, il nous plaisait, quand s’offrait à nos yeux le spectacle d’un duel entre le petit David et l’immense Goliath, que David terrassât Goliath.

Changement de décor. Exit le petit David ! Place à l’infiniment petit Covid ! Ce que David n’a pu réussir qu’exceptionnellement, Covid va-t-il le réussir pour de bon ? Covid entreprend de s’attaquer à Goliath, mais en frappant sans distinction le gratin et la plèbe. Chaque jour qui passe, le duel prend des allures dantesques. Des pays rois de la planète sont mis à l’arrêt. Les plus petits aussi.

À la fois incrédule et effrayée, la gent trotte-menu assiste ébahie à l’affrontement. Une sorte de pacte infernal est en train de se nouer entre la multitude et Covid. Va-t-il avoir raison de l’Oncle Sam et de ses neveux européens? Le suspense est à son comble. Chaque jour qui passe, l’impossible s’efface progressivement mais sûrement derrière son antonyme.

Seulement voilà, si la mise à terre, voire la mise en terre de Goliath n’est pas pour déplaire aux gens de peu, il ne faudrait pas qu’ils en paient le plus lourd tribut. Là est la limite de notre jouissance. Me revient en mémoire une vieille publicité de la marque de biscuits au chocolat, Cadbury, où un enfant très gourmand demandait, la bouche pleine : « Monsieur Cadbury, tu pourrais pas les faire un peu plus longs ? ». Aujourd’hui, on pourrait dire : « Monsieur Covid, tu pourrais pas contaminer les paradis fiscaux et les salles de bourses seulement ? ». Si tu le fais, je te noterais 19. Pas 20, parce que tu as déjà tué trop de gens innocents.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article