Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Robert Mascarell

L’affaire Frédéric Mitterrand est l’occasion d’un énorme clivage entre la France d’en bas et celle d’en haut. Même notre camarade Jean-Luc Mélenchon a cru bon d’y participer. C’est à n’y pas croire. Il eut été mieux inspiré de se taire et de laisser toutes les « belles personnes », comme il aime à dire, s’entredévorer entre elles.

Au lieu de quoi, il est tombé à bras raccourcis sur Benoît Hamon, qui a osé dire ce qu’il pensait des turpitudes de Frédéric Mitterrand. Ainsi, d’après Jean-Luc, Frédéric Mitterrand est victime « d’un système infâme qui s’appelle le pilori ».

Dussé-je passer pour un infâme personnage, j’exprime, sur ce point, ma sympathie à Benoît Hamon.

Je le dis haut et fort, la nomination de Frédéric Mitterrand au poste de ministre de la Culture par Nicolas Sarkozy est une honte pour notre pays. Le fait est d’autant plus grave, qu’il l’a fait en parfaite connaissance des actes de pédophilie et de tourisme sexuel de Frédéric Mitterrand.

J’ajoute, pour aggraver mon cas, que je ne suis pas gêné d’emboîter le pas à Marine Le Pen. Si quand il est midi, elle dit qu’il fait jour, je ne vois pas pourquoi je ne dirais pas la même chose qu’elle. Pour autant, je ne vois pas en quoi on pourrait en inférer que je me rapproche dangereusement des thèses du Front National.

Cet amalgame-là a été fait par nombre des défenseurs de Frédéric Mitterrand, y compris par Jean-Luc. Voilà la vraie infamie. Elle ressemble tout à fait au procès que les ouiouistes nous ont fait au moment du référendum sur le traité constitutionnel européen, à propos du plombier polonais. Il est absolument incroyable que Jean-Luc ait perdu sa lucidité sur ce coup-là.

Il n’est pas besoin de connaître le contexte des passages scandaleux de son livre, pour comprendre que Frédéric Mitterrand s’est rendu en Thaïlande en touriste sexuel, dans le but d’avilir des enfants avec préméditation. L’usage répété des mots « gosse », « garçon » et, à un degré moindre, « éphèbe » ne laisse aucun doute sur la nature honteuse de ses activités. Fait aggravant, pour tenter de se sortir du maelström dans lequel il s’est mis lui-même, ce personnage a osé prétendre sur TF1 l’autre soir, qu’en fait, le gosse en question était un boxeur âgé de 40 ans. Assuré de l’impunité, il se fout de notre gueule.

Cerise sur le gâteau, Frédéric Mitterrand, au comble de l’ignominie, profite de tout le battage fait autour de son livre pour en vendre davantage, sans avoir la décence de proposer que tous ses droits d’auteur soient versés à des associations protégeant les enfants maltraités.

Je t’en prie Jean-Luc, reviens vers le peuple !

Commenter cet article